Aller au contenu principal
ARCHIVES - LE HAVRE   FR / EN
Agenda
Conférence

Latham. Une famille havraise. Les hydravions à Caudebec (1918-1928)

 

Affiche Latham

En 1829, Charles Latham arrive d'Angleterre et fonde au Havre la société Latham et Cie qui se spécialise dans l'importation, entre autres de café et de coton. Son fils Edmond la dirige au début du XXe s. et fait fortune pendant la 1re Guerre mondiale, ce qui lui permet d'investir dans de nombreux domaines, dont le foncier en basse vallée de la Seine à partir de 1917, particulièrement à Saint-Wandrille-Rançon. En 1918, Latham et Cie reprend une tout nouvelle usine d'aviation, créée un an avant par les frères Coutant pour fabriquer des hydravions à Caudebec-en-Caux. Elle sera dirigée par Jean Latham, fils d'Edmond, et deviendra indépendante en 1921, mais gardera différents liens avec Le Havre.

Pendant 10 ans, de 1918 à 1928, l'usine fabriquera presque 60 hydravions Latham en 12 modèles différents. Plusieurs types seront vendus en série pour l'Aviation Maritime de la Marine Nationale, et 8 autres pour la Marine Polonaise. D'autres ne resteront qu'à l'état de prototype unique. Le plus célèbre étant le Latham 47-2, qui partit le 16 juin 1928 au secours des naufragés du dirigeable Italia craché sur la banquise en revenant du Pôle Nord. L'hydravion se perdit corps et bien au nord de la Norvège avec son équipage de 4 marins français et 2 Norvégiens dont Roald Amundsen le héros national. Le plus grand monument commémoratif aéronautique français, situé à la sortie de Caudebec-en-Caux, rappelle cette tragédie.

Les hydravions Latham n'ayant pas rencontré le succès espéré, l'avionneur Félix Amiot reprend l'entreprise en 1929, la modernise, mais sera nationalisé en 1937. Cette usine centenaire, aujourd'hui Revima, travaille toujours pour l'aéronautique, mais dans le domaine de la réparation pour les gros porteurs civils.

Vendredi 17 juin 2022
18H15
Organisateur(s)

Centre Havrais de Recherche Historique (CHRH)

Conférencier(s)

Monsieur Alain HUON

Lieu

Fort de Tourneville, Salle Gaston-Legoy (Archives municipales)

Tarifs

Gratuit pour les adhérents, 3 € pour les non adhérents