Aller au contenu principal
ARCHIVES - LE HAVRE  
Agenda
Conférence

Le feu et l'eau : la tapisserie de Jean Lurçat

Salle du conseil municipal de la ville du Havre

 

Tapisserie de Jean Lurçat exposée dans la salle du conseil municipal

En 1924 Jean Lurçat s’installe à Paris. Il dessine, il peint et fait exécuter ses premières tapisseries. Dans les années 30 il est un artiste reconnu et réputé dont les œuvres se vendent bien. Il expose à New-York, à Moscou, à Londres.

En 1937, il découvre à Angers les tapisseries de l’Apocalypse. Il reçoit un choc esthétique devant cette tenture la plus grande jamais réalisée au monde.

En 1956, Lurçat commence l’exécution d’une immense tenture « Le Chant du Monde » qui sera une réplique moderne des tapisseries de l’Apocalypse. Il disait que « Le Chant du Monde » était pour lui « la table des matières d’une existence, fiel et miel mêlés ». La partie gauche de cette tapisserie symbolise le FEU avec le soleil, le côté droit c’est la partie EAU avec la lune.

Cette tapisserie fut créée au début de l’année 1958. En 1963 de nombreuses villes françaises la recevront et elle voyagera également à l’étranger : Allemagne, Belgique, Montréal, San Francisco et jusqu’à Hiroshima au Japon.

La tenture sera présentée au Havre, du 16 avril au 30 mai 1966 sur les cimaises du musée Malraux. Le « Chant du Monde » remporte un vif succès et les Havrais remarquent particulièrement la tapisserie intitulée « Le FEU et l’EAU » car la Salamandre qui y figure illustre bien leur ville. En 1967, Simone, la veuve de Jean Lurçat accepte de vendre une réédition de cette tapisserie. Elle embellit aujourd’hui la rigueur de la salle du conseil municipal de la ville du Havre.

Jeudi 11 avril 2019
18h00
Organisateur(s)

SHED - Société Havraise d'Etudes Diverses

Conférencier(s)

M. Jean-François Masse

Lieu

Au Fort de Tourneville, Archives municipales. Salle Gaston-Legoy, 1er étage

Tarifs

Entrée libre