Image de la maquette de l'entrée sud du Tunnel L

a première préfiguration d’un projet de tunnel routier visant à relier les parties basse et haute de la ville dans le cadre de l’urbanisation croissante du plateau est attestée en 1933. Le plan d’urbanisme présenté cette année-là par le maire Léon Meyer comprend bel et bien un axe de circulation majeur et structurant reliant les villes basse et haute par un tunnel routier dans l’axe du cours de la République.

Tramway sortant du tunnel Jenner, côté nord La guerre et ses conséquences dramatiques ne fit que renforcer ce rôle de trait d’union. C’est en effet la réalisation du tunnel qui permit à la ville non seulement de réussir la reconstruction de son centre dédensifié mais également sa formidable extension sur le plateau, vers le centre tout d’abord avec les quartiers de la Mare-au-Clerc et des Acacias ; puis vers l’est avec ceux de Sainte-Cécile et Aplemont ; puis vers l’ouest avec la réunion au Havre des communes de Bléville en 1953 et Sanvic en 1955 et la construction des grands ensembles de la Mare-Rouge, du Mont-Gaillard, du Bois-de-Bléville et des Points Cardinaux ; et enfin à l’extrémité est, sur le plateau de Caucriauville, en empiétant sur le territoire communal de Rouelles en 1963 et d’Harfleur en 1971.

Un rôle conforté de façon éclatante avec le percement en 2011 et la mise en service en 2012 d’une troisième galerie spécifiquement dédiée au tramway, faisant du cours de la République, du Rond-Point et de la place Jenner l’axe essentiel de liaison entre la ville basse et les plateaux.


D’où le tunnel Jenner tire-t-il son nom ?
Primitivement désigné sous le nom de tunnel routier de la Côte ou encore de la Côte Sainte-Marie, ce dernier, en débouchant au nord sur la rue Jenner tracée en 1930 puis en la modifiant en place Jenner, prit insensiblement le nom de ce médecin anglais inventeur du vaccin contre la variole. C’est donc l’usage populaire qui prévaut ici et non une dénomination officielle. Une voie nouvelle passant au-dessus du tunnel, au nord du cimetière Sainte-Marie, reprit officiellement le nom de rue Jenner en 1999.

Commencer la visite de l'exposition

Exposition réalisée par Hervé Chabannes et Sébastien Juteau des Archives municipales du Havre