Aller au contenu principal
ARCHIVES - LE HAVRE   FR / EN
Amphires romaines

Avant la fondation du Havre

 

Préhistoire

400.000 av. J.-C.

Traces d'occupation humaine repérées par l'archéologie sur les plages du Havre et de Sainte-Adresse ainsi qu'à l'emplacement des anciennes briqueteries de Sanvic, Bléville, la Mare-au-Clerc et Frileuse. 120.000-80.000 Nouvelle période d'occupation intensive repérée dans les mêmes lieux.

 

35.000-10.000 av. J.-C.

La Normandie et la région havraise deviennent un désert glacé et le niveau de la mer baisse de 100 à 130 m faisant disparaître la Manche.

 

vers 11.000 av. J.-C.

Traces d'occupation humaine repérées par l'archéologie à La Corvée, Bléville, Montgeon-nord et Aplemont. Population très clairsemée.

 

vers 7.000 av. J.-C.

Traces d'occupation de populations de chasseurs repérées à Bléville et à Rouelles.

 

5.000-1.800 av. J.-C.

Densification de la population. Nombreux habitats sous forme de grandes maisons de bois et de torchis regroupées en villages repérés dans toute la ville actuelle, tant sur le rebord du plateau dominant la mer et la Seine que dans l'estuaire marécageux. Les habitants élèvent des monuments en pierre (dolmens, sépultures collectives, comme la Pierre Grise à Montivilliers, et menhirs). Les restes de deux corps humains, « les plus vieux Havrais » ont été mis au jour rue Armand-Barbès et au carrefour rues de Montmorency et de Verdun.

 

1.800-750 av. J.-C.

Des haches à talon du Bronze moyen (- 1500) ont été signalées à la Hève. Surtout, un dépôt de 190 objets du Bronze final (- 800) a été retrouvé sur le coteau de Graville : haches, épées, pointes de lances, bracelets, pièces de harnachement, brisés. Il peut s’agir de la cachette d’un artisan bronzier qui comptait les refondre.

 

Antiquité

750-58 av. J.-C.

Le peuple gaulois des Calètes s'installe dans la région et lui laissera son nom (Caux). Il est possible qu’il ait construit un camp fortifié (oppidum) sur l’éperon d’Ingouville-Tourneville.

 

58-50 av. J.-C.

En 52, résistance des Calètes alliés aux Bellovaques (Beauvais) et aux Atrébates (Arras). Le pays des Calètes est vaincu en 50 et intégré à la province romaine de Lyonnaise.

 

50 av. J.-C.-476

Des nécropoles gauloises tardives ont été mises au jour dans la forêt de Montgeon (cimetière nord et porte des Paons), rue Montmirail et à la côte d’Ingouville. L'archéologie a révélé de nombreuses traces d'occupation de l'ensemble du site actuel de la ville par les Gallo-Romains. Le site romain d'Harfleur est identifié avec le Caracotinum de l'Itinéraire d'Antonin.

 

Moyen-âge

481-511

Les Francs dominent le Caux oriental.

 

561-687

Le Pays de Caux fait partie du royaume de Neustrie.

 

684

Fondation de l'abbaye de Montivilliers.

 

IXe siècle

L'existence de l'abbaye de Graville est attestée.

 

911-1040

L'existence du port et de la ville de Leure est attestée.

 

1054

Leure est érigée en paroisse et sa chapelle devient église.

 

1066

L'existence du château de Graville est attestée ainsi que celle de la motte féodale d'Aplemont qui lui sert d'avant-poste sur le plateau. L'ensemble est bâti par Guillaume Mallet, compagnon d'arme de Guillaume le Conquérant et seigneur de Graville.

 

1140

L'existence du village et du château de Gonfreville (l'Orcher) est attestée.

 

1189

Construction d'une chapelle au lieu dit de Grasse sur le territoire de Leure. Les salines de la région sont renommées.

 

1204

Renforcement des relations commerciales entre Paris, Rouen et la Basse Seine.

 

1210

Première mention du village d'Ingouville.

 

1240

Première mention du Chef-de-Caux (Sainte-adresse).

 

1281

Achat d'Harfleur par le roi Philippe III le Hardi à Renaud comte de Gueldres pour y établir un port de guerre et un arsenal. Leure est un port de commerce.

 

1294

Construction d'une nouvelle chapelle à La Petite Leure.

 

1299

Premier signalement du phénomène d'envasement du port d'Harfleur. Les habitants doivent creuser un canal jusqu'à l'estuaire.

 

1311

Mention d'un village appelé "Havre de la mer" qui prendra après la fondation de la ville le nom de "Vieil Havre".

 

1322

Premier règlement conservé de la draperie de Montivilliers.

 

1334

Leure est le premier port militaire de la Manche et le premier port de commerce maritime de l'estuaire de la Seine. L'ensemble est fortifié.

 

1337

Les ports de Leure et d'Harfleur servent à l'armement de flottes de guerre contre l'Angleterre jusqu'en 1340.

 

1340

Les ports de Leure, Harfleur et Honfleur sont menacés jusqu'en 1360.

 

1341

Privilèges commerciaux accordés aux Castillans puis aux Portugais à Harfleur par le roi Philippe VI, notamment pour l'exportation des draps.

 

1348

La Peste Noire tue la moitié de la population de la Basse Seine.

 

1356

Prise d'Honfleur par les Anglais.

 

1359

Destruction du port, des fortifications et de l'église de Leure par les Navarrais. Une nouvelle ville est construite en aval, au nord de l'îlot de Grasse et prend le nom de "Jeune Leure", "Nouvelle Leure" ou "Grande Leure". La ville détruite devient "Vieille Leure" ou "Petite Leure".

 

1360-1362

Leure est la plus peuplée des villes de l'estuaire.

 

1364

Le port du Chef-de-Caux (Sainte-Adresse) est protégé par un phare sur le cap de la Hève. Construction d'un phare sur ordre de Charles V sur le cap de la Hève qui prendra le nom de Tour des Castillans.

 

1369

Sièges d'Harfleur et de Montivilliers par les Anglais.

 

1372

Grand effondrement au Cap de la Hève, la tour des Castillans est détruite par la chute des falaises. L'église et le cimetière du Chef-de-Caux sont détruits par un ou plusieurs facteurs naturels.

 

1373

L'église du Chef-de-Caux (Sainte-Adresse) est reconstruite à un nouvel emplacement.

 

1375

La draperie de Montivilliers est au faîte de sa réputation, surpassant la production d'Harfleur.

 

1377 -378

Attaque anglaise contre Harfleur.

 

1389, 1410 et 1415

Prise d'Harfleur par Henry V d'Angleterre.

 

1419

Prise d'Honfleur par Henry V d'Angleterre. L'estuaire restera anglais durant 30 ans.

 

1435

Insurrection cauchoise contre l'occupation anglaise et libération d'Harfleur. En représailles, le Pays de Caux occidental et l'estuaire sont mis à sac et dépeuplés.

 

1440

Les Anglais reprennent Harfleur.

 

1444 ,1449 et 1450

Reprise d'Honfleur et d'Harfleur sur les Anglais. Cette dernière est ruinée et son port est envasé.

 

1453-1477

L'envasement du port d'Harfleur et l'accroissement du tonnage des navires déterminent Louis XI à souhaiter l'établissement d'un nouveau port dans l'estuaire.

 

1478

Le roi envoie une mission reconnaître les lieux propres à un nouvel établissement portuaire.

 

1480-1516

Reconstruction de l'église Saint-Michel d'Ingouville par l'amiral Louis Mallet de Graville. Elle sera la métropole des deux églises du Havre jusqu'à la Révolution.

 

1483-1484

Première mention du havre de Grasse.

 

1490

Eboulement au Chef-de-Caux, le port est définitivement ruiné.

 

De 1492 à 1516

1492-1497

Vers cette époque, le port d'Harfleur est complètement isolé de l'estuaire par les alluvions de la Seine.

 

1503-1505

Le capitaine honflerais Binot Paulmier de Gonneville touche les côtes du Brésil au Rio Saõ Francisco do Sul.

 

1512-1513

Le capitaine de la Ville d'Honfleur, Guyon Le Roy, seigneur du Chillou, est nommé par Louis XII commandant de la flotte de Normandie et de Bretagne.

 

En savoir +
Bibliographie de l'abbé Cochet