Aller au contenu principal
ARCHIVES - LE HAVRE   FR / EN
Fort de Tourneville, côté Archives

Fort de Tourneville

D’abord à vocation militaire, le fort est devenu un lieu emblématique de la culture au Havre.

 

L'histoire du Fort de Tourneville

En 1852, suite à la décision de Napoléon III, les fortifications du Havre sont démantelées et les communes suburbaines (Ingouville et pour partie Graville-L’Eure) sont annexées. Pour continuer à assurer la défense de la ville, une nouvelle ceinture de défense est donc établie. Aux forts de Sainte-Adresse, de Tourneville et de Frileuse sur la costière, s’ajoutait le fort des Neiges qui défendait l’estuaire.  Le fort de Tourneville, comme celui de Sainte-Adresse, a été construit pour l’essentiel de 1854 à 1858.

Thumbnail

Les murs épais et voûtés assurent la défense du site et la présence de citernes permet  de soutenir un siège.  Le fort n’a cependant jamais eu de rôle défensif mais a essentiellement servi de lieu de casernement. Aujourd’hui, les  nombreux appelés qui y ont séjourné peuvent avoir la surprise de découvrir que leur ancienne  chambrée est désormais transformée en salle de lecture !

Bien que non détruit, le bâtiment a été marqué par le dernier conflit mondial, comme en témoignent les impacts d’obus sur la façade sud. En effet, il a été le 12 septembre 1944, le lieu des derniers affrontements entre les Britanniques et la garnison allemande. Le commandement américain s’est installé dans ses murs après la libération de la ville.

Thumbnail

 

Plusieurs régiments d’infanterie y sont casernés, dont le dernier le 74ème jusqu’en 1974. Le fort est acheté par la Ville en 1981 et c’est en 1985 que les Archives municipales s’y installent bientôt suivis d’autres services ainsi que de structures associatives.

 

Thumbnail

 

Depuis quelques années, la vocation culturelle du fort, espace de création et de diffusion, s’est renforcée avec l’arrivée de nouveaux acteurs : le Tétris et le CEM en particulier.

En savoir +
Les acteurs du fort : site du fort de Tourneville