Aller au contenu principal
ARCHIVES - LE HAVRE   FR / EN
Les dortoirs

Hygiène, santé, affaires sociales

 

XVIe siècle

1548

Henri II fait paver de bois les rues de la ville.

 

1554

La municipalité achète la source de Vitanval pour alimenter la nouvelle ville.

Fondation de l'Hôpital par le roi Henri II en visite au Havre.

 

1563

Épidémie de peste.

 

1585

La municipalité achète un pré afin d'y bâtir une maison de santé pour les pestiférés ainsi qu'une chapelle dédiée à Saint-Roch.

 

1600

Construction du Lazaret du Hoc, à proximité duquel les navires sont mouillés en quarantaine.

 

XVIIe siècle

1637

Une épidémie de peste sévit jusqu'en 1639.

 

1668

Épidémie de peste à Dieppe et à Rouen.

 

1669

Fondation au pied de la Côte d'Ingouville de l'Hôpital général de la Charité Saint-Jean-Baptiste pour les pauvres du Havre et d'Ingouville.

Les bâtiments de l'ancien hôpital et la Cour Le Chevallier sont convertis en Arsenal de la Marine.

Création de la Maison de la Miséricorde, qui a pour mission de secourir les indigents et les malades et de former les orphelins aux métiers de mousse et de dentellière ; cette dernière activité était très pratiquée pour transformer le lin du Pays de Caux.

 

1690

Le débarquement des malades de la flotte de Tourville entraîne une épidémie de typhus, à laquelle s'ajoute le scorbut : des sources contemporaines évaluent le nombre de morts à plus de 2 000.

 

XVIIIe siècle

1714

Pavage des rues en grès.

 

1719

Une ordonnance réglemente les constructions de maisons urbaines, afin de lutter contre l'incendie.

 

1771

Pendant une douzaine d'années, une fièvre violente, appelée la suette, tue chaque été de nombreuses personnes ; depuis le milieu du siècle, les négociants et les bourgeois aisés quittent la ville basse, malsaine et sujette aux épidémies, et s'installent sur la Côte d'Ingouville.

 

1782

Le Pré de Santé des pestiférés à Saint-Roch est converti en cimetière communal hors les murs et la chapelle, qui servait de grange, est rendue au culte.

 

1783

Réglementation portant sur l'hygiène publique et le nettoiement des rues.

 

1788

La Maison de la Miséricorde, fondée en 1669, est réorganisée, et le bâtiment, jugé vétuste, est reconstruit.

 

1793

Le couvent des Pénitents est transformé en hospice de la Marine.

 

1796

La Maison de la Miséricorde, laïcisée et municipalisée en 1791, prend le nom de Bureau de Bienfaisance.

 

XIXe siècle

1805

Création du Mont-de-Piété. Il prendra le nom de Crédit municipal en 1919.

 

1832

Première épidémie de choléra, 183 morts.

 

1848

Deuxième épidémie de choléra (650 morts).

 

1852

La ville fonde une maison de l'accouchement.

 

1853

Troisième épidémie de choléra (313 morts).

 

1865

Quatrième épidémie de choléra (242 morts).

 

1871

Fondation de la Société havraise des cités ouvrières, à laquelle appartient notamment Jules Siegfried ; réalisation la même année des premières maisons de la Cité havraise, près du Rond-Point (77 maisons au total, louées à des ouvriers qui peuvent en devenir à terme propriétaires).

 

1872

Inauguration de l'Hospice Desaint-Jean.

Fondation de l'orphelinat de la Sainte Famille à Bléville. Il fonctionnera jusqu'en 1966.

 

1875

Création d'un dispensaire pour les enfants par le docteur Gibert.

Fondation du comité havrais de la Croix-Rouge.

 

1879

Ouverture du Bureau municipal d'Hygiène, le premier de ce genre en France.

 

1884

Création de la maternité dépendant de l'Hôpital, rue Guillaume-le-Conquérant.

 

1891

Laïcisition du Bureau de bienfaisance.

 

1892

Cinquième et ultime épidémie de choléra (532 morts).

 

1899

Le nouvel Hôpital prend le nom de Louis-Pasteur.

Thumbnail

 

 

XXe siècle

1905

Fondation de la clinique des Ormeaux rue Guillaume-le-Conquérant ; elle y restera un siècle.

 

1915

Fondation de l'Office Public d'Habitations à Loyer Modéré (OPHLM).

 

1919

Le Mont-de-Piété prend le nom de Crédit municipal.

 

1922

Le Crédit municipal prend son autonomie, sous la surveillance de la commission administrative de l'Hôpital.

 

1963

Inauguration du pavillon Calmette.

 

1966

Fermeture de l'orphelinat de Bléville.

 

1969

Fondation de la Ligue Havraise pour l'Aide aux Handicapés.

 

1972

Ouverture du centre Pierre-Janet, spécialisé dans la psychiatrie.

 

1973

Début de la démolition du bidonville de la Cité Chauvin, sur l'emplacement duquel seront construits une école maternelle, le foyer de la SONACOTRA pour travailleurs migrants et un centre médico-social.

 

1977

Création à l'Hôpital du Service d'Aide Médicale Urgente (SAMU).

 

1979

Centenaire du Bureau municipal d'Hygiène qui fut le premier bureau de ce genre créé en France.

 

1980

Inauguration du "Phare", le nouveau centre d'hébergement de l'Armée du Salut. Présente au Havre depuis 1894, elle était installée, depuis 1956, rue Masséna.

 

1982

Fondation de la Mission Locale pour l'Emploi.

 

1984

Inauguration du centre de secours et de la caserne de sapeurs-pompiers de Caucriauville.

 

1985

Centenaire du Laboratoire municipal d'analyses.

 

1987

Inauguration de l'hôpital Jacques-Monod.

Création de la Banque alimentaire.

 

1991

Ouverture de la nouvelle cité universitaire Bougainville dans l'ancienne caserne des Douanes.

 

1993

Démolition de la maternité de la rue Guillaume-le-Conquérant.

 

XXIe siècle

2005

Déménagement de la clinique des Ormeaux dans ses nouveaux bâtiments du quartier de l'Eure et ouverture au public.

 

2007

Ouverture du chantier de l'Hôpital privé de l'Estuaire, qui regroupera les cliniques du Petit-Colmoulins et de François-Ier.

 

2008

Ouverture du Centre de Rééducation fonctionnelle de la Hève.

 

2011

En mai, démolition de l’ancienne maternité de l’Hôpital Flaubert dont les services avaient été transférés à l’Hôpital Monod en octobre 2009. Les travaux dureront jusqu’en août.

 

2012

En janvier, la Ville reprend en gestion directe les cinq centres sociaux associatifs.

En mai, démolition de deux tours de logement social rue de Pressensé aux Champs-Barets.

En novembre, lancement du chantier de construction de l’îlot des rues Turgot et Magellan, près de la gare ferroviaire, qui implique notamment la CPAM.

 

2014

19 juin, les sapeurs-pompiers quittent leur caserne historique Dumé d’Aplemont, inaugurée en 1924. Ils intègrent l’équipement flambant neuf construit à Dollemard, pour 6,8 millions d’euros.

 

2015

12 mars, la caisse primaire d’assurance maladie engage son déménagement du 222, boulevard de Strasbourg pour le 42, cours de la République. Elle ouvre ses nouveaux locaux au public le lundi 16.

 

2018

2 août, visite de Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route des États généraux de l’alimentation et de l’adoption du projet de loi pour une alimentation plus saine. Il visite le service d’inspection vétérinaire et phytosanitaire aux frontières, ainsi que le centre aéré de l’école Bellanger-Vivaldi, où il assiste à des contrôles sanitaires.

 

2019

2 février, à l’initiative de la Ville se tiennent au Havre, au Pasino, les premières Assises du handicap, présidées par Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées.

 

En savoir +
Bulletin du Bureau d'hygiène du Havre
Docteur Adrien Loir