Aller au contenu principal
ARCHIVES - LE HAVRE   FR / EN
Plan de Jacques de Vaulx
Exposition numérique

Petite histoire des rues du Havre

Dans les années 1520

Les plus anciennes rues de la ville sont bien sûr situées dans le quartier de Notre-Dame qui fut le premier à sortir de terre en 1517. En 1532, un état des voies bâties mentionne les rues de la Fontaine, de Sainte-Adresse, Saint-Michel, Saint-Andrieu, de l'Église, des Quais, des Murailles, Saint-Éloy, Notre-Dame, du Pont et de la Crique, ainsi que la place du Marché.

 

Thumbnail

 Le Havre de 1543 à 1550 (Fonds Ancien II 23, p. 420)

 

De 1543 à 1550

En 1541, François Ier « saisit en sa main » la totalité du territoire de la ville en devenir dont la propriété était disputée entre le seigneur de Graville et Guyon Le Roy du Chillou, son premier gouverneur royal, et il décida de s’adjoindre l’aide experte de l’urbaniste italien Jérôme Bellarmato afin de bâtir deux nouveaux quartiers, ceux dits de Saint-François et des Barres.

 

Thumbnail

Le Havre de 1543 à 1550 (Fonds Ancien II 23, p. 421)

 

En 1544, le même roi étendit de nouveau la ville vers l’est en annexant une partie du village de Leure nommée Percanville, ce qui eut pour effet de doubler la surface de la nouvelle cité. Mais celle-ci devint du même coup coûteuse à fortifier, difficile à défendre tout en étant encore bien trop peu peuplée. Son successeur Henri II abandonna dès 1552 donc le nouveau quartier de Percanville. Les fortifications orientales constituées de fossés et levées de terre, furent alors abandonnées et ramenées devant les quartiers de Saint-François et des Barres.

 

De 1564 à 1574

L’occupation de la ville successivement par les Huguenots puis par les Anglais en 1562-1563, puis enfin le siège que le roi Charles IX dut lui faire subir pour la reprendre convainquirent ce dernier de la nécessité de construire une citadelle pour renforcer son flanc sud-est, entre terre et estuaire. Celle-ci sera bâtie de 1564 à 1574, à l’emplacement exact du tout nouveau quartier des Barres qui, pour ce faire, sera totalement arasé. A cette date, la ville ne comptait donc plus que les deux quartiers de Notre-Dame et de Saint-François.

 

Thumbnail

Le Havre de 1564 à 1574 (Fonds Ancien II 23, p. 422)

 

Richelieu et Le Havre

En 1628, le cardinal de Richelieu, gouverneur du Havre, fit entièrement rebâtir la citadelle de Charles IX dans le but certes de la moderniser de façon à ce qu’elle soit en mesure de défendre au mieux le port et la ville, mais aussi pour qu’elle puisse surveiller ces derniers et les contrôler militairement en cas de sédition.

 

Thumbnail

Le Havre en 1628 (Fonds Ancien II 23, p. 423)

 

L'Etat des Rues en 1743

 Les noms des rues n’étaient à cette époque pas fixés par des dénominations officielles dûment enregistrées. Dès lors, une même voie pouvait être désignée simultanément sous plusieurs appellations distinctes. Il en résultait une grande confusion dans la vie quotidienne des habitants mais aussi d’insurmontables difficultés en matière de gestion urbaine ou de titres de propriété et de successions familiales.

C’est ainsi que la Ville dressa en 1743 un état des dénominations des 45 rues existantes dont il nous reste un document d’archives ainsi libellé :

Thumbnail

« Etat des Rües de la Ville Françoise et Havre de Grace, dressé par ordre de Messieurs les maires échevins, lieutenants généraux de police, pour en conserver les anciens noms dont la plus part avaient été altérés ou changés par le public, ce qui peut devenir d’une dangereuse conséquence par rapport aux contrats et titres de possession des maisons de la dite ville

Sçavoir ........... Vrais noms des rues

Rüe tendante de la
porte du Perrey à au bastion de Sainte Addresse la prison
le long de la grande corderie .......... rue des Ecuries
Rüe tendante de la rüe
de la halle aux remparts
paralelle à la rüe cy dessus
dite du Sergent Petit .......... de Martonne
Rüe tendante de la dite
Rue de la halle du Vivier aux remparts
derriére la halle .......... de Limoge
Rüe tendante du Quay
par derriere l'hôtel de ville
aux remparts, par devant
le vivier dite rüe bombardée ........... de la Fontaine des Viviers
Rüe de traverse tendante
de la rüe cy dessus a la rüe
des ecuries, vis a vis la fontaine
de l'esprit .......... de l'Esprit ... ».

Etat des rues de 1743 (DD34)

C’est la première délibération de ce genre pour la ville du Havre.

Le plan Lamandé

Le plan Lamandé C’est en 1787 que fut adopté le plan Lamandé visant à agrandir la ville et le port en détruisant la citadelle qui en empêchait le développement vers l’est et en fortifiant les hauteurs.

 

Thumbnail

Le Havre en 1778 (10 Z 9)

 

Les travaux ne furent achevés qu’au lendemain de la Révolution.

Thumbnail

Le nouveau Havre projeté en 1787 (10 Z 9)

 

En savoir plus En savoir +
Consulter l'état des rues de 1743
Consulter l'album du fonds Chaubry "Concours pour l'amélioration du port et l'a…
Consulter la cote II23, Archives de la ville
Photothèque Photothèque